Actualité High-Tech : Orange labs à Rennes et Polymorph rendent un tableau de Courbet interactif

Psychologie du travail et ergonomie

Psychologie du travail et ergonomie

Echanger autour de questions de psychologie du travail et d'ergonomie

Derniers commentaires

Pas de commentaire

Découvrir RÉSONANCES

Découvrez par vous-même les contenus publics de RESONANCES

Partagez cette page via

  • Twitter
  • facebook
  • Linkedin
  • Viadeo
  • Courriel

 

Article paru sur Ouest-France Entreprises le vendredi 22 mai 2015 :

Orange Labs Rennes et Polymorph ont conçu une application interactive qui permet, au musée d'Orsay à Paris, de découvrir les secrets de la toile monumentale signée Courbet.

L'atelier de Courbet et la tablette

C'est un tableau monumental de 8 m par 3,5 m actuellement en cours de restauration au musée d'Orsay à Paris. La fameuse toile de L'Atelier, peinte par Gustave Courbet entre 1854 et 1855. On y voit le peintre en train de croquer une femme à moitié nue entourée d'une quinzaine d'autres personnages, dont Baudelaire accaparé par un livre.

« C'est une œuvre majeure qui est très complexe à comprendre », souligne Danielle Pellé, responsable d'une équipe de recherche et développement sur les nouvelles interfaces à Orange Labs Rennes. Mais quel est le rapport entre Orange Labs, le musée d'Orsay et Courbet? « Nous avons travaillé sur un nouvel outil permettant d'une façon ludique et poétique de découvrir les secrets de ce tableau. »

Exit les classiques documents papier ou le casque audio. « On invite les visiteurs à utiliser une tablette informatique qui va interagir avec le tableau juste en la positionnant en face. » De la réalité augmentée, particulièrement bien pensée, et qui s'avère très efficace et agréable à utiliser.

« La caméra de la tablette va reconnaître les personnages du tableau et proposer de découvrir leur histoire et pourquoi ils sont présents », précise Fabrice Guichard, patron de la société rennaise Polymorph. C'est un studio spécialisé dans la réalisation et la production de contenus graphiques pour les secteurs du divertissement et de la muséographie.

À leur actif, récemment, un simulateur de super-héros Marvel qui cartonne actuellement aux USA ou encore le vieux C-47 de la Seconde Guerre mondiale pour revivre les grandes heures du Débarquement, comme vous y étiez. De véritables pros de l'image.

Ludique et poétique

« Nous travaillons déjà depuis longtemps avec Orange Labs et nous avons participé à la mise au point de cette application interactive. » Dix mois de travail avec une équipe à laquelle se sont associés également des ergonomes, dont Anne Bationo. « Notre tablette interactive devait être facile à utiliser et la technologie utilisée complètement invisible. » Les développeurs ont travaillé sur l'aspect visuel mais aussi sur la scénographie et la documentation.

Alors le résultat? Test pour se donner une idée. On prend la tablette et à l'aide d'une petite mire rouge, présente au milieu de l'écran, on vise un personnage. Par exemple, Courbet. Quelques secondes après, s'ouvre une fenêtre explicative. Rigolo. « Nous avons aussi ajouté un contenu additionnel si on veut en savoir plus »,précise le patron de Polymorph.

Le logiciel de la tablette propose aussi de passer la toile aux rayons X pour découvrir un personnage mystérieux.

Balayage et soudain, tout à droite près de Baudelaire, apparaît une énigmatique femme. « Il s'agissait de la maîtresse de Baudelaire, mais ce dernier avait demandé à Courbet de finalement l'effacer. »Pourtant, elle est toujours là.

L'application, proposée aux visiteurs du musée d'Orsay depuis le 6mai, rencontre un franc succès. À quand au musée de Rennes?